Maintes fois annoncée, la disparition des médias d’informations au profit du digital n’est plus à l’ordre du jour ! Qu’il s’agisse des médias télévisés, de la presse écrite ou encore de la radio, les acteurs natifs de l’information se sont adaptés au digital. D’abord source d’inquiétude auprès de ces derniers, la transformation digitale a peu à peu laissé place à de nouvelles opportunités. Elle a permis de redoubler en créativité afin d’enrichir l’expérience du contenu, mais aussi et surtout, de connecter la presse à ses audiences.

LE CONTENU : GENERATEUR D'EXPERIENCE

Facebook Franceinfo video

Nous n’aurons de cesse de vous le répéter : le contenu est roi ! C’est d’autant plus vrai lorsque l’on constate que le schéma d’information a évolué. Aujourd’hui, c’est l’information qui va au lecteur et pas l’inverse. L’époque où il était en attente de contenus est décidément révolue. Face à la multiplicité d’informations disponibles, c’est à l’internaute de décider laquelle est, ou n’est pas, digne d’intérêt.

Partant de ce constat les médias d’informations ont du challenger leurs prises de paroles sur le digital pour les rendre plus attractives. France Info a su s’adapter aux usages en créant une page Facebook exclusivement dédiée aux contenus vidéo. La vidéo étant le format le plus consommé sur internet. (78% des audiences regardent des vidéos en ligne chaque semaine)

Certains magazines ont misés sur la corrélation du contenu informatif avec le digital. Ce qui a permis de plonger le lecteur dans un univers favorable à la lecture. L’EQUIPE EXPLORE a joué sur cette opportunité pour expérientialiser l’information disponible sur son site.  Il a ainsi favorisé une expérience de lecture des articles plus agréable et plus dynamique.

L’emploi du digital  a également permis aux médias de  valoriser la bonne information auprès de la bonne personne. Un atout majeur, qui permet d’assurer la pérennité de la lecture d’articles par les audiences. C’est le cas de LA MATINALE – LE MONDE qui au travers de son application propose à l’audience du contenu personnalisé et en lien avec ses envies. 

PROXIMITE AVEC LE LECTORAT

Que ce soit par le biais du contenu ou simplement de la plateforme, le digital a permis aux médias d’information de créer un lien de proximité avec ses audiences.

En effet, les réseaux sociaux représentent aujourd’hui un territoire d’expression incontournable. Ils permettent aux médias d’aller à la rencontre de leurs audiences. C’est une opportunité inédite pour ces derniers qui ne pouvait pas être en contact permanent avec leurs abonnés. Les réseaux sociaux ont d’ailleurs permis à la presse d’acquérir un nouveau degré d’instantanéité dont ils ne disposaient pas.

Le Figaro qui a particulièrement bien négocier le virage du digital l’a intégré. En plus de son site, il a mis un point d’honneur au développement de sa présence sur les réseaux sociaux. Facebook, Twitter ou encore Instagram, et depuis peu Snapchat ont permis au Figaro de capter une audience nouvelle. Celle des 15-25 ans qu’elle ne pouvait atteindre avant.

Europe 1 quant à lui, informe chaque jour les audiences par le biais de son compte Instagram. Il fonde sa stratégie Instagram sur l’exclusif et l’inédit ce qui permet à l’audience de découvrir l’envers du décor. Une opportunité nouvelle de se rapprocher de ses auditeurs.

Si aujourd’hui les médias d’informations semblent s’être parfaitement adaptés au digital, cela n’était pas couru d’avance. Il lui a fallu miser sur la créativité en expérientialisant le contenu. Mais il a aussi fallu retrouver sa place au cœur du quotidien de l’audience en investissant ses plateformes de prédilection. Pour y parvenir les médias ont dû s’adapter à l’aspect inédit de la proximité entre la marque et ses audiences. A voir, quelles nouvelles innovations la presse pourra déployer grâce au digital. Et comment elle pourra valoriser, une fois de plus, l’expérience de lecture de ses audiences dans les années à venir. 

One thought to “Les médias d’information ont-ils su aborder le virage du digital ?4 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *